Énergies fossiles : les pays producteurs augmentent leur exploitation de 120%

Énergies fossiles : les pays producteurs augmentent leur exploitation de 120%

L’ambition annoncée des grands pays producteurs d’énergies fossiles d’accroître leur production confirme qu’ils ne respecteront pas les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat.
[ Lire plus… ]

Ndlr : C’est contre-intuitif, mais en réalité ça ne contredit en rien l’Accord de Paris. Parce que ce n’est pas tout d’augmenter la production, encore faut-il qu’il y ait la demande pour l’absorber. Or ce n’est pas le cas. Ce n’est pas parce qu’on met du pétrole sur le marché que les gens vont l’acheter. Le pétrole n’est pas un produit de consommation courant, il ne répond pas aux lois du marketing, mais juste à un besoin. Si on fait une campagne promotionnelle sur le pétrole, genre pour 1000 litres achetés, 100 litres offerts, c’est pas ça qui va inciter les gens à en acheter, sauf à ce qu’ils en aient besoin.

En réalité, il y a des tas de pays qui ne vivent que du pétrole ou presque, tout du moins qui représente l’essentiel de leur PIB. Et nous sommes à la fin de ce marché, que vont-ils devenir ? Et donc ils sont contraints d’augmenter leur production pour espérer retirer les derniers fruits et également faire prendre conscience au monde de cet état de fait. Ces pays, souvent pauvres parce que ce sont les occidentaux qui ont engrangé l’essentiel des gains pétroliers durant des décennies, doivent réorienter leurs économies et n’ont pas les moyens de le faire. Et nous phagocytons les investissements privés par nos taux directeurs bas pour préserver les emplois dans nos industries obsolètes, les privant du coup des fonds et des technologies dont ils auraient besoin pour se développer.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
EnglishFrench