Empreinte carbone des banques : Soc Gen se rebiffe

Empreinte carbone des banques : Soc Gen se rebiffe

Une étude des ONG Oxfam France et Les Amis de la Terre juge « colossale » l’empreinte carbone des grands groupes bancaires français, en ajoutant toutes les opérations de financement auxquelles elles ont participé. Une méthodologie critiquée par la Société Générale et son patron, Frédéric Oudéa, qui dirige la Fédération bancaire française. D’autres études classent plutôt les françaises parmi les moins mauvais élèves en matière de climat.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Evidemment, les ONG aimeraient qu’on ne finance plus que des vélos et des éoliennes, ce qui n’est bien sûr pas possible.

Cet article constitue un document intéressant qui démontre la pleine conscience qu’ont les organismes de financement de la transition écologique et que bien évidemment ils ne vont pas arrêter de financer les compagnies aériennes, ni même les centrales au charbon sous prétexte que ça ne plaît pas aux ONG écolos.

Il s’agit de financer les nouvelles énergies, les nouvelles industries, le développement des transports propres, de l’avion zéro carbone ou la voiture électrique, et réduire en parallèle les investissements carbone au gré du déploiement des produits de la transition.

…Et ce qui est extraordinaire, c’est que plus on boycotte les secteurs polluants, comme le réclament les ONG, plus on y compromet les investissements et donc plus on retarde leur évolution.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
EnglishFrench