Airbus refuse le système de roulage électrique des avions de Safran

Airbus refuse le système de roulage électrique des avions de Safran

Le projet d’installer un petit moteur électrique sur le train d’atterrissage principal des A320 Neo, dans le but de faire rouler les avions, moteurs éteints, sur le tarmac des aéroports, tombe à l’eau. Airbus a décidé de ne pas l’installer. Ce système aurait permis de réduire les émissions de CO2.
[ Lire plus… ]

Ndlr : Safran file du mauvais coton, d’un côté ils ne croient pas à l’avion électrique, de l’autre cette technologie est refusée.

A mon avis, c’est normal, ça s’explique très simplement. C’est un composant rapporté qui pèse 400 kilos, c’est loin d’être négligeable. Alors qu’il existe déjà un système hydraulique électrique à bord, il suffirait de mettre un moteur hydraulique dans le train d’atterrissage pour rouler à l’électrique, Airbus n’a donc pas besoin de ce coûteux système très lourd.

Dommage pour Safran qui perd un marché, s’en ferme un autre et subit en plus de plein fouet les conséquences à la fois du Brexit, de la guerre commerciale des USA envers la Chine et la morosité.

Fermer le menu